Archives

Ecrit par: Justine Guillet  -  Date de publication: .

«Comment s’appartenir? N’être pas juste un fruit. Risquer de tomber de l’arbre, éprouver la chute. Etre un fruit qui vole.»

Ecrit par: Justine Guillet  -  Date de publication: .

Nelson Mandela s’est placé, lui, ailleurs. C’est par la parole qu’il a opéré, raccrochant peu à peu le réel en jeu dans ce déchaînement de la pulsion de mort et l’imaginaire figé, à la dimension symbolique de l’amour. Qu’a-t-il fait en effet, sinon parler, encore et toujours ? Renouer son peuple avec le signifiant, avec la possibilité de l’équivoque, du sens qui n’est pas un, avec le pas-tout. L’Homme noir et L’Homme blanc n’existent pas. Il n’existent que des êtres un par un, vivant, désirant.

Ecrit par: Justine Guillet  -  Date de publication: .

Le traumatisme évoque le choc, la blessure et aussi l’angoisse, les cauchemars, les symptômes, le suspens du désir… Comment en sortir ? Pour tenter d’y répondre, notre époque a fait émerger une nouvelle discipline, la victimologie.  Des « professionnels du traumatisme », les victimologues, aident les « traumatisés » à demander réparation et les encouragent à partager leur expérience. […]

Ecrit par: Justine Guillet  -  Date de publication: .

Il disait qu’il n’était « ni un saint ni un prophète ». Il déplorait qu’on le présente comme « une sorte de demi-dieu ». Il insistait sur ses « erreurs », ses« insuffisances », ses « impatiences ». Jusqu’au bout, tandis qu’on le fêtait à travers le monde, tandis que les Etats et les puissants lui tressaient des lauriers, lui dressaient des statues, lui décernaient des palmes et des récompenses, tandis qu’un peu partout on donnait son nom à des milliers d’écoles, d’universités, de rues, de places, de parcs et d’institutions diverses, jusqu’au bout il s’est voulu « un homme comme les autres, un pécheur qui essaie de s’améliorer ».

Ecrit par: Justine Guillet  -  Date de publication: .

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

Nelson MANDELA